À propos de Marseille Surex

Marseille Surex

J’ai grandi à Marseille. A l’époque l’été y était permanent, excepté quelques jours autour des fêtes de Noël. Autant que je me souvienne c’est ainsi que je voyais la ville : inondée de soleil, surexposée. Marseille est également surexposée dans les médias, dans l’imaginaire collectif.

Les photos sont ajustées au développement mais surexposées dès la prise de vue, sinon ça ne marche pas. L’éblouissement est donc inscrit, les éléments irradiés ne réapparaîtront jamais. Marseille est une ville pudique, elle est solaire mais ne montre pas tout.

Travail en cours.