À propos de Conversations secrètes

Conversations secrètes

Il m’est rapidement apparu que les Taïwanais sont très majoritairement croyants, extrêmement croyants même, pour beaucoup d’entre eux. Un Français aura vite fait d’appeler ça superstition.

Leur foi est particulièrement visible dans les temples taoïstes, très ouverts sur la vie quotidienne, quand d’autres cultes goûtent peu d’être observés et moins encore photographiés.

Saisir ces personnes de dos, face aux divinités qu’elles questionnent, rend compte tout d’abord de la grande diversité sociale et générationnelle de ce public.
Il me semble que respecter leur intimité révèle leur conviction avec plus de force que le ferait un focus sur leur visage.

C’est leur croyance même, leurs vœux, leurs rêves que je cherche à entrevoir, dans l’espace limpide qui relie ces sujets nets et les effigies de leurs dieux, laissées floues dans le lointain.

Série inachevée, travail en cours.